emilie rose bry

   Claveciniste et flûtiste de formation, c’est après des études de chant au CRR de Paris et à la Manhattan School of Music à New York que la soprano franco-américaine Emilie Rose Bry intègre en 2013 le CNIPAL à Marseille.

 

  Dès 2014, elle se produit en soliste à l’Opéra de Toulon et au Théâtre de l’Odéon à Marseille puis chante à Paris les rôles de Donna Elvira et Donna Anna (Don Giovanni, Mozart). Elle est ensuite Clarice (Il Mondo della Luna, Haydn) au Festival de Sédières, Mrs P. (L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau, Nyman) avec le Studio de l’Opéra de Lyon puis chante les rôles d’Emilie et de Zima (Les Indes Galantes, Rameau) avec l’Opéra-Studio de Genève.

  En 2016/17, elle chante en tournée et notamment au Festival de Menton, le rôle de Poppea (L’Incoronazione di Poppea, Monteverdi) sous la baguette de Jean-Christophe Spinosi. Elle joue par ailleurs en alternance les rôles de Poppea et de Drusilla/Virtù dans une production de l’Opéra de Lyon dirigée par Sébastien d’Hérin aux Opéras de Vichy et de Versailles ainsi qu’au Théâtre TNP de Lyon. 

  Elle fait ses débuts au Gran Teatre del Liceu de Barcelone en décembre 2017 dans les rôles d’Amore/Valletto/Pallade (L’Incoronazione di Poppea) puis est Frasquita (Carmen, Bizet) à Valladolid et à l’Opéra Royal de Versailles. Elle participe ensuite à une nouvelle tournée avec l'Ensemble Matheus comme soliste dans le Dixit Dominus de Haendel et le Gloria de Vivaldi chantant au Palau de la Musica à Barcelone, l'Opéra de Nantes-Angers, la Chapelle Royale de Versailles, les Grands Concerts à Lyon, etc … Elle chante alors en récital lors du Festival de Paris (capté en direct par Mezzo et Arte-Concert) et est ensuite Elvira (L'Italiana in Algeri, Rossini) à l'Opéra Royal de Versailles.

  En 2019, elle chante le rôle d’Armida (Rinaldo, Haendel) à l’Opéra Royal de Versailles ainsi qu’au Theater an der Wien à Vienne et à la Philharmonie de Moscou puis reprend les rôles d’Amore/Valletto/Pallade au Teatro Colón à Buenos Aires.

  En 2020, elle chante sous la baguette de Josep Pons le soprano solo dans le Stabat Mater de Poulenc avec l’ONPL au Centre des Congrès de Nantes et Angers puis le soprano 2 dans le Magnificat de Bach au Festival de Rocamadour qu'elle reprend en 2021 au Festival de Beaune. Elle chante ensuite le rôle de Megacle dans L'Olimpiade de Vivaldi en tournée avec l'Ensemble Matheus ainsi que le rôle-titre de La Traviata de Verdi avec la compagnie "Opera a Palazzo" à Paris.

  Pour la rentrée 2021 c'est le soprano 2 dans Messe en Ut mineur de Mozart au Festival George Enescu à Bucarest avec les London Mozart Players sous la baguette de Nicolae Moldoveanu ainsi que le soprano 2 dans l'Oratorio de Noël de Saint-Saëns au Festival de Royaumont sous la direction de Léo Warynski.

  Emilie est par ailleurs lauréate des concours de Bordeaux, Arles et Enesco.

  Parmis ses projets notons le rôle de la Comtesse dans Les Petites Noces de Mozart à l’Opéra de Toulon, le rôle de la Grande Prêtresse Tomiri dans l'opéra Talestri, Regina delle Amazzoni de M. A. Walpurgis sous la direction de Franck-Emmanuel Comte et son ensemble Le Concert de l'Hostel Dieu, le soprano solo dans des Odes de Purcell avec Les Musiciens de Saint-Julien sous la direction de François Lazarevitch ou encore l'enregistrement de la Messe un jour ordinaire du compositeur Bernard Cavanna.