ARMIDA, Rinaldo

G.F. Haendel

AMORE/VALLETTO/PALLADE,

 L'Incoronazione di Poppea

C. Monteverdi

"Côté féminin, les interprètes, par leurs formats vocaux et leurs personnalités, correspondent aux personnages qu’elles incarnent. Emilie Rose Bry avait déjà séduit l’an dernier in loco en Elvira (L’Italienne à Alger). Le rôle d’Armida lui permet cette fois de faire valoir la facilité de ses aigus, l’aisance de sa projection et la maîtrise de son agilité. Elle offre un portrait tour à tour inquiétant, séduisant, drôle ou hystérique (elle va jusqu’à interrompre elle-même la battue du chef, et donc l’orchestre, lorsqu’elle souhaite prolonger une pause)."

Stéphane Lelièvre

Rinaldo, G.F. Haendel

Opéra Royal de Versailles, 7 avril 2019

Ôlyrix.com

"(...) l’on peut se douter qu’elle est entendue jusqu’au fond de la chapelle, de même qu’Emilie Rose Bry (que nous avions entendu en Drusilla en 2017). Formidable Armida, charmeuse charmante de bout en bout, enflammée et enflammante, toute en séduction dès son entrée sur scène avec sa robe verte fendue. Son pouvoir va au-delà de la partition, puisqu’elle dirige par moment l’ensemble, stoppant par exemple le bras du chef pour suspendre la musique. Envoûtante par son jeu, sa voix nous emporte elle aussi, complétant à merveille le portrait de l’ensorceleuse."

Elodie Martinez

Rinaldo, G.F. Haendel

Les Grands Concerts, Chapelle de la Trinité de Lyon, 6 avril 2019

OpéraOnline.com

POPPEA,

L'Incoronazione di Poppea

C. Monteverdi

" La soprano franco-américaine Émilie Rose Bry n’est pas en reste et convainc dans les trois rôles dont elle a la charge (l’Amour, le Valet et Athena) en s’appliquant à jouer sur de subtiles variations dans le phrasé."

Sébastien Vacelet

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Teatro Colón (Buenos Aires), septembre 2019
Ôlyrix

"Emilie Rose Bry cantó con exquisitez"

Martin Wullich

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Teatro Colón (Buenos Aires), 3 septembre 2019
martinwullich.com

DRUSILLA/VIRTU,
L'Incoronazione di Poppea
C. Monteverdi

"Emilie Rose Bry, en revanche, est un luxe en Drusilla, et gageons que son soprano fruité et son tempérament doivent dessiner une Poppea (qu'elle chante en alternance) autrement marquante de sensualité"

Thierry Guyenne

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Opéra de Vichy, 7 mars 2017
Opéra Magazine, avril 2017 (n° 128)

"Distribuée dans des emplois secondaires le 20 avril, Emilie Rose Bry défendait le rôle-titre la veille, comme du reste l’automne dernier sous la direction de Jean-Christophe Spinosi. Son soprano affiche une autre ampleur ainsi qu'un mordant appréciable et son interprétation de Drusilla revêt les accents passionnés"

Bernard Schreuders

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Opéra Royal de Versailles, 20 avril 2017

forumopéra .com

"Vertu au confortable matériau, plein et charnu, Emilie Rose Bry triomphe ensuite en Drusilla. Certes, nous n’en entendîmes jamais de mauvaise, mais force est de reconnaître que celle-ci a du chien ! Charnelle, sa prestation nous comble par sa maturité, à la fois théâtrale et vocale. À une rare compréhension du texte, s’ajoutent un mordant, une énergie, une présence qui en font déjà une plausible Poppée (NB : elle a d’ailleurs interprété le rôle-titre avec Spinosi). Voilà une interprète à réentendre d’urgence, tant elle possède un vrai format d’opéra."

Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin 

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Opéra Royal de Versailles, 20 avril 2017

lyon-newsletter.com

"Très jolie Virtu, puis Drusilla de Emilie Rose Bry, jolie voix, pleine de poésie et de vitalité, à la belle technique. Elle alterne dans le rôle de Poppea et son personnage devrait aussi bien convenir à cette mise en scène. A Poppea Monteverdi oppose une Drusilla peut-être plus spontanée, mais la mise en scène de Grüber ne fait pas trop la distinction entre les amoureuses et en tous cas la jeune soprano franco-américaine est très attachante dans le rôle."

Guy Cherqui

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Opéra de Lyon/Opéra de Vichy, 7 mars 2017

Wanderer

"Drusilla est incarnée par une Emilie Rose Bry pétillante et dotée d’une personnalité bien affirmée (elle assure également le rôle de Poppée en alternance)."

Charlotte Saulneron-Saadou

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Opéra de Lyon/Opéra de Vichy, 7 mars 2017

ResMusica

 "On relève la belle prestation d'Emilie Rose Bry en Virtú et Drusilla, à l'intensité incarnée et voluptueuse"

David Verdier

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

TNP de Villeurbanne/Opéra de Lyon, 19 mars 2017

Altamusica.com

"Un égal sentiment de douloureux abandon amoureux anime l’émouvante Drusilla d’Emilie Rose Bry"

Roland Duclos

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Opéra de Lyon/Opéra de Vichy, 7 mars 2017

Bachtrack

"Emilie Rose Bry, qui interprète le rôle principal en alternance, tenait ce soir les rôles de Drusilla et de Vertu. Si les mediums de la seconde sont quelque peu gutturaux dans le premier temps, l’interprétation de la première est pour sa part tout à fait convaincante, tant dans la voix que dans le jeu. Comment ne pas s'attacher à cette Drusilla sautillante de bonheur, puis prète à se sacrifier par amour après avoir supplié? La voix parvient ici à nous porter vers le coeur du personnage."

Elodie Martinez

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Opéra de Lyon, 16 mars 2017

Opera Online

"Emilie Rose Bry se montre extraordinaire dans ce rôle [Poppea], enjôleuse, manipulatrice, à l'humilité feinte. Le grain du timbre, la ductilité du phrasé, nimbent l'indicible "Pur ti miro" final, sublime moment de perfection, tout autant que révélateur du pire"

Patrice Henriot

L'Incoronazione di Poppea, C. Montverdi

Festival de Menton, 2 août 2017
Opéra Magazine, octobre 2017 (n°132)

"En Poppée, Emilie Rose Bry (déjà Poppée en avril à Versailles et qui y sera Frasquita dans Carmen) affirme une sensualité complice, portée par la chaleur ronde de son timbre. La séduction exercée sur le Néron se comprend aisément et prend un relatif ascendant sur un contre-ténor très adulescent."

Gilles Charlassier

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Festival de Menton, 2 août 2017

Ôlyrix.com

"Poppée Emilie Rose Bry, l'amoureuse, nous touche à tout moment par sa sincérité, son innocence (...) Et pour conclure le duo "Pur ti miro" réunissait Poppée et Néron: une merveille!"

Eliane Faucon-Dumont

L'incoronazione di Poppea, C. Monteverdi 

Ensemble Matheus, Archipel de Fouesnant , 2 octobre 2016

Le Télégramme

"Emilie Rose Bry, soprano au vibrato subtil plutôt habituée à incarner des personnages aimables. Tous deux réussissent à équilibrer une belle qualité de voix et ce qu’il faut de distance dramatique pour que le Pur ti miro ne résonne pas comme un La ci darem." 

Juliette Guibert

L'Incoronazione di Poppea, C. Monteverdi

Ensemble Matheus, Quartz de Brest, 29 novembre 2016

Classicagenda

AMORE/VALETTO/PALLADE,
L'Incoronazione di Poppea
C. Monteverdi

« Les deux bohémiennes sont très harmonieuses avec leurs voix doucement assombries. À la tendre Mercédès d'Ines Moraleda avec ses lèvres rentrées, répond la Frasquita d'Émilie Rose Bry perçant le rideau vocal d'un bel aigu ou d'un rire ».

Charles Arden

Opéra Royal de Versailles, 19 décembre 2017

Ôlyrix.com

“La soprano francesa Emilie Rose Bry me produjo una excelente impresión en sus distintos personajes. Mostró una gran soltura, voz atractiva y buena musicalidad. Fue Amore en el Prólogo, así como Valletto y Pallade en la ópera propiamente dicha.”

José M. Irurzun

Gran Teatre del Liceu, 1er décembre 2017

Beckmesser

« También lo fue Bry, joven, bella y muy solvente cantante, sobre todo en Amor, pero a sus anchas en Valletto y hasta en Palas Atenea. »

Jorge Binaghi

Gran Teatre del Liceu, 1er décembre 2017

Mundoclasico.com

“També sobresortí l’actuació d’Emilie Rose Bry com a Amor i Valletto, gran personalitat escènica posada al servei de la música amb gran adequació interpretativa”

Mercedes Conde Pons

Gran Teatre de Liceu, 1er Décembre 2017

Revistamusical.cat

“Así mismo la soprano francesa Emilie Rose Bry fue un Amor con desparpajo y carisma teatral vendiendo en sus actitudes y voz juventud y espontaneidad.”

Enrique Bert

Sociedad Filarmonica de Bilbao, 4 décembre 2017

Plateamagazine.com

“(...) al igual que Emilie Rose Bry (luminosa en el rol alegórico Amor)”

César López Rosell

Gran Teatre del Liceu, 1er décembre 2017

elperiodico.com

“French soprano Emilie Rose Bry and her attractive voice made a strong impression in the three parts that she sang.”

Gran Teatre del Liceu, 1er décembre 2017

seenandheard-international.com

"La soprano Emilie Rose Bry (...) demostró un amplio abanico de matices al ser capaces de alternar roles dramáticos y cómicos sin ningún tipo de fisura en su interpretación".

Josu Bengoa Barrena

Sociedad Filarmónica de Bilbao, 4 décembre 2017

Bachtrack.com

"Dès leur entrée en scène, Emilie Rose Bry (Elvira) et Rosa Bove (Zulma) plongent le spectacle en pleine comédie. La physionomie renfrognée, déprimée, pleurnicharde de la première est irrésistible (...).

En Elvira, Emilie Rose Bry fait entendre une voix belle, longue et puissante : c’est elle qui mène l’ensemble final du premier acte ! "

Stéphane Lelièvre

Opéra Royal de Versailles, 29 juin 2018

Ôlyrix.com

FRASQUITA, Carmen, G. Bizet

ELVIRA, L'Italiana in Algeri

G. Rossini

CONCERTS
MRS P,
L'Homme qui prenait sa femme
pour un chapeau
M. Nyman

"Sa fidèle épouse (Mrs. P) est joliment incarnée par Emilie Rose Bry. Cette ravissante soprano franco-américaine, à l'émission un peu fixe, est dotée de beaux aigus flottants, qui évoquent ceux de la jeune June Anderson".

François Lesueur

L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau, M. Nyman

Théâtre de la Croix-Rousse/Opéra de Lyon

Opéra Magazine, janvier 2016 (n° 113)

"(...) tout comme la voix splendide d'Emilie Rose Bry (...)"

Luc Hernandez

L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau, M. Nyman

Opéra de Lyon, 13 novembre 2015

Exit Mag, (Sortir à Lyon)

 "Émilie Rose Bry est très à l’aise dans le Tecum principium. Une belle présence vocale avec des aigus maîtrisés (...) Arrive le plus beau moment de cette première partie du concert : le De torrente. Le dialogue entre les deux sopranos, Émilie Rose Bry et Zoe Nicolaidou, est tout de douceur, bien accompagné par les violons avec une délicatesse remarquable (...) Dans le Laudamus te, on retrouve le duo de soprani aux timbres voisins, toujours aussi séduisant."

Jean-Noël Démard

Dixit Dominus, Haendel/Gloria, Vivaldi, Les Grands Concerts

 Chapelle de la Trinité de Lyon, 5 avril 2018

Resmusica

"A sa suite, Emilie Rose Bry, qui avait incarné une très émouvante Poppée, prend Claudio par la main et glisse du Pulchra es des Vêpres au gospel As I went down to the river to pray (...) et un bouleversant Pur ti miro (plus encore peut-être qu’il y a quelques mois sur la scène du Quartz)"

Juliette Guibert

Monteverdi 2.0, Ensemble Matheus

Théâtre du Pays de Morlaix, 31 mars 2017

ClassicAgenda

"(...) tandis que la flamboyante Emilie Rose Bry  a appelé un bis des 230 personnes présentes à chacun de ses passages."

"Monteverdi 2.0" Ensemble Matheus

Plougastel-Daoulas, 24 avril 2016

Le Télégramme

"On retiendra Emilie Rose Bry dans le touchant air d'Ilia tiré d'Idomeneo de Mozart (...)"

Concert d'adieu du CNIPAL

Opéra d'Avignon, 13 juin 2014

Jim le Pariser

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • YouTube